onestla.tech/

Ce texte est une contribution de signataires de l'appel, mais ne reflète pas forcément la vision de l'ensemble des signataires du texte initial.

Parce-qu'une autre tech est possible, organisons-nous ! Le 30 octobre, participez à la réunion en ligne de constitution du collectif onestla.tech

Il y a un an, plus de 2 000 personnes ont signé l'appel des travailleuses et travailleurs du numérique pour une autre réforme des retraites. Cette lutte s'est inscrite dans la lignée directe de la révolte des Gilets Jaunes qui a secoué la France pendant plus 1 an pour réclamer plus de justice sociale.

Nous avons voulu donner une voix à ce mouvement de professionnels du numérique ne sachant comment prendre part au débat public et à l'action. Nous avons pris la parole pour demander une autre réforme des retraites mais aussi - et surtout - pour proclamer que nous voulions mettre la technologie au service du bien commun, faire cesser les inégalités systémiques, répartir les richesses et le pouvoir d'une manière juste et sauver notre planète du cataclysme écologique en cours. En tant que concepteurs et bâtisseurs de cette société numérique, nous voulons aujourd'hui proposer un modèle de société dans lequel la technologie serait au service de la société pour lui donner accès au progrès plutôt que pour l'exploiter, pour faciliter la sobriété plutôt que la consommation, pour faciliter l'inclusion plutôt que la séparation et la haine, pour permettre la liberté d'expression plutôt que l'oppression ou la surveillance de masse.

Nous sommes conscients de notre rôle comme de notre pouvoir d'action et nous avons aujourd'hui trois missions qui nous obligent: sensibiliser, proposer et agir.

Sensibiliser sur les limites du modèle technologique actuel tels que les biais des algorithmes, le modèle de plateforme et de gig economy, l'économie de l'attention, les design dark patterns, les logiciels propriétaires captifs ou les traceurs et les backdoors de surveillance. Sensibiliser aussi sur l'impact grandissant du numérique sur l'environnement. Nous avons trop souvent l'impression que les choix technologiques ont été décidés de manière arbitraire. Il nous faut éviter le “Technologie partout, démocratie nulle part” et proposer un réel droit à la technologie, c'est à dire le droit de chacun de comprendre, participer et prendre les décisions technologiques qui le concernent, de manière éclairée.

Proposer au plus grand nombre des voies technologiques alternatives au système actuel, ainsi que les outils techniques, les méthodes de travail, des cadres juridiques ouverts afin d'œuvrer pour un monde que l'on veut voir apparaître. Un modèle de société en lien avec les origines du web, qui se voulait horizontal, libre, commun, contributif, collaboratif et coopératif.

Agir en construisant les briques technologiques, sociales et écologiques du monde que l'on propose tout en formant la population à savoir les utiliser. Agir en entrant dans le débat public, en famille, dans notre entourage, en entreprise et dans la société. Agir en sensibilisant, agir en entreprenant, agir en finançant les projets qui sont la société que l'on souhaite. Il est temps d'inventer des modes d'action nouveaux d'un monde nouveau, qui revendiquent une influence sur la société et sur le politique, qui visent à démocratiser la société depuis sa base, par l'organisation horizontale et le refus de la délégation de pouvoir.

Au delà de la contestation, nous pensons qu'il est temps de concrétiser le mouvement généré par notre premier appel. Nous voulons nous organiser sous la forme d'un collectif de travailleuses et travailleurs du numérique afin d'instaurer un véritable rapport de force. Nous appelons nos pairs à bâtir une communauté de réflexion et d'actions pour proposer un modèle de société enthousiaste et crédible qui soit techniquement et écologiquement soutenable afin de commencer à le mettre en place à notre échelle. Parce que dans nos projets personnels, dans nos entreprises et dans la société toute entière : on est là. On est la tech.

Nous vous proposons donc de nous retrouver le vendredi 30 octobre pour une grande réunion en ligne afin de poser les fondations du collectif.

La réunion se déroulera à 19h sur notre serveur Discord, en mode audio : https://discord.gg/se3PnEr

Ordre du jour

L'ordre du jour sera le suivant :

  1. Retour et bilan de l'appel onestla.tech pour une autre réforme des retraites (cf la mention dans le livre Technologie partout, démocratie nulle part et ainsi que l'article Se reconnaître et lutter comme travailleur·ses du numérique dans la revue Mouvements)
  2. Établissement du fonctionnement du collectif (en partant de cette proposition comme base de travail)
  3. Forme juridique du collectif (association loi de 1901 ou association de fait ?)
  4. Thématiques et campagnes à mener
  5. Liens avec les autres structures (nationales et internationales)

Venez nombreux ! C'est sur Discord que ça se passe.